Blé et autres céréales

La limace grise, Deroceras reticulatum, est le nuisible le plus courant dans les cultures céréalières bien que la limace carénée et la limace noire causent aussi des dégâts.

Capable de se reproduire à tout moment de l'année, la limace grise est également une espèce qui passe la plupart de son temps à la surface du sol. Son cycle de vie court et sa reproduction prolifique la rendent particulièrement nuisible : ses œufs peuvent éclore en moins de deux semaines, soulignant le besoin de programmes de contrôle efficaces.

Parmi les trois principales cultures arables vulnérables aux dégâts causés par les limaces, le blé est probablement celle qui est la plus menacée à l'état de semence. En se déplaçant à travers le lit de semis, elles risquent d'attaquer les graines dès le semis. Le creusement de la graine si caractéristique d'une attaque de limaces est causé par la limace mangeant l'embryon et l'endosperme.  Une seule limace peut attaquer jusqu'à 50 graines de blé en une semaine après le semis.

De plus, elles ne se limitent pas à l'attaque des graines.  Les jeunes feuilles céréalières attirent particulièrement les limaces, le signe le plus évident étant leur déchiquètement. Contrairement aux plants de colza dont les points végétatifs se situent au-dessus du sol, ceux des céréales se trouvent au-dessous du sol et ne seront compromis que si les graines sont semées dans un lit de semences non consolidé.  Les dégâts causés par le broutage des plants de céréales sont rarement ravageurs ; les plantes repoussent en général après un traitement avec des granulés.

Application des granulés

L'épandage à la volée des granulés donne généralement les meilleurs résultats et il est difficile de les trouver. Si le lit de semences est aussi fin et ferme qu'il devrait l'être, les limaces ne pourront pas trouver le mélange de granulés !

Si le piégeage a révélé des populations de limaces en dessous du seuil – soit au moins quatre dans un piège – il est recommandé de continuer la surveillance pour découvrir des problèmes éventuels, notamment si les conditions se détériorent ou si l'établissement est lent.

Un épandage uniforme est important pour garantir que les limaces entrent en contact avec les granulés le plus tôt possible.  Étalonnez votre matériel avec soin.

Des méthodes de contrôle des cultures peuvent aider à réduire le besoin en granulés anti-limaces.